Lège-cap-ferret et sa région

Venez découvrir Lège-cap-ferret, une presqu'île regroupant les villages de Claouey, petit Piquey, grand Piquey, Piraillan, Le Canon, L'Herbe, La vigne, Cap-Ferret. La place du village avec l’hôtel de ville, le marché couvert et l’église.

Venez découvrir Lège-cap-ferret, une presqu'île regroupant les villages de Claouey, Le Four et Les JacquetsPetit PiqueyGrand PiqueyLe CanonPiraillanL'HerbeLa vigneLa Pointe du Cap-Ferret. La place du village avec l’hôtel de ville, le marché couvert et l’église.

La commune de Lège regroupe tous les villages de la presqu’île, de Claouey à la pointe du cap, lieux touristiques qui abritent davantage de résidences secondaires que d’habitations principales.

Dernière ville avant de pénétrer sur la presqu’île du Cap-Ferret, le bourg de Lège est en pleine expansion, à mi-chemin entre le bassin et les portes de l’océan.

La place du village avec l’hôtel de ville, le marché couvert, l’église rénovée et les nouveaux commerces qui viennent de s'ouvrir.

 
La crèche,les écoles, le collège, le complexe sportif et les commerces de proximité gravitent autour ainsi que de nouveaux quartiers résidentiels où s’édifient de belles résidences de construction libre.
 

Avenue du Médoc, on peut, par curiosité, apercevoir ce qui fut l’esquisse de la cité ouvrière de Pessac. Conçues par le célèbre architecte Le Corbusier, ces habitations expérimentales, résolument modernes datent pourtant de 1923-1924 et sont encore aujourd’hui habitées.

 

Enfin pour tous les habitants du bassin et de Bordeaux ouest, Lège c’est avant tout, la plage du Grand Crohot accessible par des chemins en caillebotis, elle est toute l’année prisée des surfeurs et l’été la plage privilégiée de tous les vacanciers amoureux des journées «plage et soleil» et ils sont nombreux !
 

Ici, les bancs de sables sont instables, soumis aux caprices de la houle, ils créent des baïnes et des courants qui peuvent être parfois dangereux aussi il est préférable de fréquenter la plage surveillée.

 

Trois raisons de s’attarder sur la presqu’île

Des villages de Pêcheurs

Village du Canon, de l’Herbe ou du Cap-ferret, les cabanes en bois de pin des landes,  ne sont séparées que par d’étroites allées ensablées où craquent sous nos pieds les coquilles d’huîtres qui nous rappellent que ces villages sont ceux des ostréiculteurs qui bravent les crises et les tempêtes pour faire vivre coûte que coûte, leur activité qui préserve le charme du bassin. Pinasses, parcs à huîtres, bistrots et dégustation, la perle du bassin est célébrée chaque année par de nombreuses fêtes et dans tous les villages.


Des couleurs 

Dans les allées fleuries, les couleurs, au gré des saisons, épousent les nuances de la mer et du ciel. Aux éclats d’or des mimosas succèdent le jaune intense des genêts ou des ajoncs sauvages avant que ne s’épanouissent sous les premiers soleils, les roses trémières et les fleurs de balcons dont la palette de couleurs paraît plus vive encore sous les dais sombres des pins maritimes qui répandent leur odeur chaude de résine.

 

 

Des lumières

Le long du bord de mer, les façades richement colorées des cabanes surplombent le bassin,"des tourbillons de lumières" qui ne sont pas sans rappeler les vers de Rimbaud " Les chars d’argent et de cuivre - les proues d’acier et d’argent -battent l’écume"

Le vent marin dans ce coin de nature où les eaux tumultueuses de l’océan rejoignent celles plus calmes du bassin, se joue des nuages et des vagues.